Le magasin des suicides Résumé Fnac : Imaginez une petite entreprise où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients pour se suicider.
Bienvenue dans le Magasin des Suicides, au célèbre slogan : « Mort ou remboursé! ». Mishima
Tuvache, le père, spécialisé dans les morts violentes, dirige la maison d'une main de fer. Lucrèce, la mère, adepte de l'empoisonnement, confectionne elle-même des mixtures fatales. Vincent, le fils aîné, projette la création d'un parc d'attractions sur le thème du suicide. Sa soeur, Marilyn, qui se croit moche et inutile, voudrait en finir avec l'existence, mais ses parents lui rappellent que chez les Tuvache, on ne peut pas se suicider parce que sinon qui tiendrait le magasin ?
Dans cette famille malheureuse et contente de l'être, le destin a frappé le jour où Mishima et Lucrèce ont testé un préservatif poreux destiné à ceux qui veulent mourir par contamination sexuelle. C'est ainsi qu'est né le petit dernier, Alan, que la nature a doté d'un horrible défaut : il adore la vie...

Mon avis : si la première partie du livre est franchement originale et humoristique, il bascule dans la seconde moitié dans l'ennui (et je n'ai pas compris le pourquoi de la fin). J'avais beaucoup entendu parler de ce livre sur la blogosphère et certaines critiques enthousiastes m'avaient donné envie de le lire. je ne regrette pas ma lecture mais suis contente de l'avoir emprunté et non acheté ;) il faut dire aussi que je l'ai lu pendant un séjour à l'hôpital, peut-être qu'à un autre moment, j'aurais eu l'esprit plus disponible et ouvert ?