La forêt des ombres

4ème de couverture : Paris, hiver 2006. Arthur Doffre, milliardaire énigmatique, est sur le point de réaliser un rêve vieux de vingt-cinq ans : ressusciter un tueur en série, le Bourreau 125, dans un livre. Un thriller que David Miller, embaumeur de profession et auteur d’un premier roman remarqué, a un mois pour écrire contre une forte somme d’argent.

Reclus dans un chalet en pleine Forêt-Noire, accompagné de sa femme et de sa fille, de Doffre et de sa jeune compagne, David se met aussitôt au travail. Mais il est des fantômes que l’on ne doit pas rappeler, et la psychose saisit un à un tous les occupants de la ténébreuse demeure cernée par la neige…

Mon avis : un roman qui m'est apparu comme étant très simple, l'impression de facilité et d'évidence qui s'en dégageait ne plaidait pas en sa faveur.. puis d'un coup on bascule, par petites touches, dans la folie, dans l'horreur... il y a des faux airs de "Shining" avec ce chalet isolé dans la neige, un écrivain avec sa femme et son enfant... mais ici, l'enfant n'a pas le pouvoir de sauver qui que ce soit ; des faux airs aussi de "Misery" (ça m'a donné envie de le relire d'ailleurs)

un bon style incisif, "ciselé" comme ont dit les critiques à propos de cet auteur. Bref, un polar sympathique qui m'a collé des frissons dans le dos à sa lecture. Quelqu'un l'a lu ?