FUNERARIUM, de Brigitte AUBERT

4ème de couverture :Fils d'une " hôtesse " violée par des Marines en virée dans le port de Cannes, Léonard " Chib " Moreno exerce le métier de thanatopracteur. Heureusement pour sa santé mentale, son meilleur ami, Gregory, dit " le nanti ", l'emmène souvent en boîte pour le distraire. Tout se passe bien jusqu'au jour où une certaine Blanche Andrieu lui demande d'embaumer sa petite fille morte, Elilou, qu'elle a l'intention d'exposer dans sa chapelle privée. Très réticent, Léonard finit par accepter, mais s'aperçoit en faisant son travail que la petite a été sans doute victime de sévices. Intrigué, il commence à poser des questions et, séduit par cette femme assez déséquilibrée, entame une enquête où l'horreur et l'incompréhension d'un milieu auquel il est étranger sont constamment au rendez-vous.

Mon avis : Un livre que je classe dans la catégorie des livres à ne pas mettre entre toutes les mains, tant pour la violence de cette histoire que pour le "sexe" réduit à sa plus basse expression, profanation de cadavres, pédophilie et Cie.... c'est présenté comme une enquête policière et on le lit comme tel mais les images et actes nous arrivent dans la figure, à la lecture... à ne pas mettre entre toutes les mains