Jamais sans ma fille, de Betty MAHMOODY

4ème de couverture ;

3 août 1984... dans l'avion qui l'emmène à Téhéran avec son mari, d'origine iranienne, et sa fille, Betty a le sentiment d'avoir commis une erreur irréparable...

Quelques jours plus tard, son existence bascule dans le cauchemar. le verdict tombe : "tu ne quitteras jamais l'Iran" Tu y resteras jusqu'à ta mort"; En proie au pouvoir insondable du fanatisme religieux, son mari se transforme en geôlier.

elle n'a désormais qu'un objectif : rentrer chez elle aux Etats-Unis avec sa fille. Quitter ce pays déchiré par la guerre et les outrances archaïques ; ce monde incohérent où la femme n'existe pas. Pour reconquérir sa liberté, betty mènera deux ans de lutte incessante. humiliations, séquestration, chantage, violences physiques et morales. Rien ne lui sera épargné.

Aujourd'hui, Betty Mahmoody vit quelques part en Amérique, avec sa fille, sous un nom d'emprunt.

Elle nous livre ici un document poignant, un récit qui dépasse l'entendement, un livre qui s'inscrira à jamais dans notre mémoire.

Mon avis :

c'est un livre poignant où l'on accompagne pas à pas, tentative après tentive, souffrance après souffrance la pauvre Betty qui ne peut que se répéter et répéter à ceux qui veulent l'aider "jamais sans ma fille". En effet, elle peut quitter le pays si elle le veut, mais sans sa fille, qui appartient au père en cas de divorce. sa fuite à travers les montagnes, les belles âmes qui l'aident, tout fait de ce livre une expérience magnifiquement écrite, d'autant pluspoignante qu'elle est vraie.

j'avais vu il y a quelques années un reportage sur cette femme ; le visage de sa fille était rendu flou dans le reportage pour éviter qu'on puisse la reconnaître et c'est ce qui m'avait le plus marquée : voir les 2 vraies héroïnes, ces 2 comabattantes car la petite Mathob, bien qu'elle n'ait que 5 ans dans le livre est magnifique de pudeur,de confiance, de force, de maturité.